Tous les trésoriers le savent bien, le service de paiement est un sujet complexe pour les collectivités. Les estimations de consommation sont souvent les causes d’incidents de paiement ou de litiges. Cet inconfort historique est au cœur de nos préoccupations depuis de nombreuses années. Notre concept permet une facturation “au réel consommé” tous les 2 mois. C’est un moyen évident de mieux gérer sa trésorerie pour la collectivité mais c’est également, par ricochet, une plus-value en termes d’image de marque, par la transparence comptable qu’il procure. Car au fait, ne travaillons-nous pas tous pour le confort des utilisateurs finaux ?